Les travaux de collaboration

Les acteurs clés de la filière PGC font face à deux enjeux stratégiques :  

  • Augmenter l’efficience de la Supply chain par une meilleure adoption des standards. Le déploiement du DESADV (bon de livraison électronique) a permis aux enseignes de gagner en moyenne 0,5 € par palette.
  • Renforcer l’usage des standards dans l’échange d’information sur les produits et les marques. La dématérialisation de l’information produit a permis l’automatisation de l’enregistrement des données logistiques et également l’accélération des produits mis en ligne sur Internet

Par conséquent, les travaux de GS1 France s’orientent sur les axes suivants :

L’interconnexion dans la supply chain avec des groupes de travail sur :

La Robotique

Longtemps les robots ont été l’apanage des industriels, mais depuis quelques années, ils font leur apparition dans le monde de la logistique. Comme présenté dans le livre blanc Robotique et Logistique, cette robotisation de la chaîne d’approvisionnement représente sans doute un des moyens efficaces pour répondre aux défis de la digitalisation du commerce et de ses conséquences sur la chaîne d’approvisionnement (besoin de gagner en rapidité, en qualité, en rentabilité,…).
Les premières implantations permettent de constater notamment des réductions des cycles de commandes et de livraisons, des gains de productivité, une réduction de la démarque et une lutte plus efficace contre la pénibilité du travail. L’introduction de ces robots pensés pour les opérations logistiques, peut se faire aussi bien dans une logique de refonte complète des entrepôts que dans une logique d’optimisation de certains postes.

L’administration des ventes : améliorer les processus EDI pour gagner en productivité

Aujourd’hui, 90% des commandes échangées entre les distributeurs français des PGC et leurs industriels sont dématérialisées en EDI, 66% des bons de livraisons sont échangés de manière électronique et 50% des factures sont transmises sans flux papier. Malgré tout, les messages EDI ne sont pas tous intégrés automatiquement car les données contenues ne sont pas bonnes :

  • Problème identifiant (GTIN) ou PCB dans l’ORDERS
  • Respect des dates de commandes possible
  • Non intégration par le fournisseur de la date de livraison demandée dans l’ORDERS
  • Erreurs de saisie ou d’alignement des prix

Les membres de la communauté ont donc décidé d’organiser un « webinar formation » afin de présenter les bonnes pratiques au plus grand nombre d’adhérent. Les standards existent mais ils ne sont pas correctement appliqués. Cette formation par webinar, incluse dans le prix de l’adhésion, sera organisée courant septembre.

La gestion des opérations promotionnelles

PGC1

Les opérations promotionnelles sont extrêmement importantes dans le secteur des PGC. Dans certaines catégories de produit cela peut atteindre 20% du CA réalisé. Il est donc essentiel de bien identifier en amont les besoins en quantité des clients afin de ne pas les mettre en rupture et rater des ventes. Les prévisions des livraisons fiables et partagées tout au long du processus sont la clé de la réussite. Dans le cadre de la gestion des opérations promotionnelles, l’objectif de ces échanges est de transmettre les données liées à tous les produits constituants une opération promotionnelle.  On entend par opération promotionnelle une opération ponctuelle à l’initiative du distributeur pour une période donnée. Ces produits seront soumis à des règles spécifiques liées à cette opération promotionnelle (2+1, réduction tarifaire consommateur qui feront l’objet d’une mécanique promotionnelle). Ces articles peuvent être des produits permanents ou non dans le magasin concerné mais peuvent aussi être des produits spécial promo.

  • En amont le distributeur s’est accordé avec chacun des fournisseurs concernés sur un certain nombre d’articles concernés par la promotion
  • Le 1er message est envoyé une fois l’offre commerciale validée par les parties. Les messages couvrent les échanges du contenu du portefeuille de produit de l’opération jusqu’à la confirmation des volumes.
  • La prévision de livraison des produits dans le cadre des opérations promotionnelles est orientée lieux. A chaque lieu de livraison sont associés les produits et leur quantité souhaitée.
  • Le détail du lieu de livraison va de la prévision globale pour l’enseigne à la prévision magasin par magasin en passant par la région/l’entrepôt.

Des distributeurs et industriels désireux d’améliorer leur pratique ont décidé, sous l’égide de GS1 France, de lancer des pilotes en 2016 afin d’identifier les gains opérationnels du message de prévision de livraison « DELFOR ». Il s’agit de Mondelez, L’Oréal, Danone, Nestlé, Nestlé Water et Saupiquet coté industriel… Carrefour, ITM, Cora et Logilec coté distributeur.

La mutualisation logistique

La communauté a validé la rédaction d’un livre blanc standards & mutualisation sur les besoins d’interopérabilité des systèmes de mutualisation logistique.

Internet Physique

L’Internet Physique est un système logistique global tirant profit de l’interconnexion des réseaux d’approvisionnement par un ensemble standardisé de protocoles de collaboration, de conteneurs modulaires et d’interfaces intelligentes pour une efficience et une durabilité accrues.  
GS1 France s’associe à l’école de Mines de Paris pour le lancement de la Chaire Internet Physique. Une communauté française de l’internet Physique en partenariat avec le MEDDE, Novalog et les Mines de Paris va être lancée le 05 juillet. Une réunion de lancement est organisée dans les locaux de GS1 France.

La digitalisation du produit

A l’heure du commerce omnicanal, la dématérialisation de l’information produit prend une place prépondérante pour les opérateurs qu’ils soient fabricants, commerçants ou impliqués dans la chaîne d’approvisionnement jusqu’au consommateur.
En effet, il ne s’agit plus désormais de fournir et structurer de l’information uniquement sur l’emballage (ou packaging) mais de le faire aussi dans une version « numérique » de ce produit. Ce qui a été développé depuis plus de 10 ans maintenant dans un univers B2B (satisfaisant principalement des exigences de la chaîne logistique), devient aujourd’hui un élément incontournable dans la relation avec le consommateur final. Celui-ci veut consommer partout, n’importe quand, quel que soit le support.
Les standards GS1 de l’information produit doivent donc naturellement s’adapter au  nouvel utilisateur qu’est le consommateur, avec toutes les enjeux marketing mais aussi légaux que cela présuppose. L’information produit devient stratégique pour toutes les entreprises, petites et grandes. Dès lors il devient essentiel pour l’ensemble des acteurs de structurer et de partager cette information pour satisfaire toutes les exigences opérationnelles, réglementaires et marketing.  
GS1 France, avec ses adhérents, organise la collaboration pour définir une stratégie sur l’information produit autour de :

  • Automatisation des processus B2B (référencement, stockage, approvisionnement, facturation)
  • Valorisation de l’offre au consommateur
  • Respect des réglementations B2B et B2C

Si vous souhaitez obtenir plus d'information sur ces groupes de travail, vous pouvez contacter Alexandre Rieucau.