Le code à barres

Le code GTIN : 1er niveau d'identification des produits

Tout article destiné à la vente au consommateur dans un magasin de détail doit être identifié avec un code à barres. Le code à barres est la transcription graphique d’un code GTIN (Global Trade Item Number). Le code GTIN et les barres forment un tout indissociable pour sa reconnaissance en caisse. Les barres permettent la saisie automatique des données à chaque lecture de l’article.

Le GTIN (nom actuel et officiel), l’EAN (ancienne dénomination Européenne) ou le GENCOD (ancienne dénomination Française), désignent le code qui identifie une unité commerciale c'est à dire une unité dont le prix peut être fixé, qui peut être commandée, livrée ou facturée aux fins d’échanges commerciaux, en n’importe quel point de toute chaîne d’approvisionnement. Ces unités commerciales peuvent être des unités de vente au consommateur, des unités logistiques (cartons, palettes, box, bacs…), des unités d’expédition. Le code GTIN est inscrit le plus souvent en chiffres au-dessous des barres. Il existe différents formats de GTIN : GTIN 14, GTIN 13, GTIN 12 et le GTIN 8.

Le code GTIN 13, matérialisé par une série de 13 chiffres, est structuré de la manière suivante :

CAB

Préfixe entreprise :
Code attribué par GS1 France qui comporte 6, 7, 8, 9, 10 ou 11 chiffres selon les besoins de codification de l’entreprise.

Code produit :
Code attribué par le propriétaire de la marque commerciale. Il dispose de 6, 5, 4, 3, 2 ou 1 chiffres selon la longueur du préfixe entreprise. C’est la seule partie variable du code, incrémentée par l’entreprise.

Clé de contrôle :
Elle se calcule sur la base des chiffres précédents et permet d’éviter toute erreur de saisie. Elle peut être calculé à partir d'ici.

Les règles de codification des GTIN

Les évolutions réalisées sur vos produits peuvent nécessiter la création d’un nouveau GTIN. Les règles de codification des GTIN ont été définie pour bien gérer les changement de GTIN et sont accessibles ici.

Les différents formats de codes à barres

EAN-13
L’EAN-13 est le code à barres le plus utilisé dans la distribution. Il est la représentation graphique du GTIN 13.  Les barres sont la transcription graphique de ses caractères.

Exemple d'EAN-13

ean131

EAN132

EAN-8
Moins encombrant qu’un code à barres EAN 13, l'EAN-8 sert au marquage des petits produits.

Exemple d'EAN-8 :

EAN81

EAN82

GS1 DataBar
Le GS1 DataBar appartient à la famille des codes à barres linéaires (dits aussi 1 Dimension) majoritairement utilisés pour l’identification et la gestion unitaire des produits de grande consommation. Sa taille réduite et son adaptabilité aux formats de packaging le font privilégier pour certains produits.

Exemple de GS1 DataBar :

DATABAR1

DATABAR2

Le GS1 DataMatrix
Le GS1 DataMatrix est un code à barres matriciel, dit aussi « 2D » (pour 2 dimensions ou bidimensionnel). Sa capacité à stocker un grand nombre de données sur une surface imprimée très réduite lui confère de réels atouts pour la sécurité sanitaire, la lutte contre la contrefaçon, la traçabilité. De plus, en associant cette capacité à l’usage des téléphones portables, le GS1 DataMatrix rend possibles les applications de e-packaging, de e-ticketing ou de fidélisation. Il peut être reconnu dans le monde entier.

Exemple de GS1 DataMatrix

DATAMATRIX1

DATAMATRIX2

Le code GLN pour identifier les lieux

Lors de votre adhésion à GS1, un code GLN (Global Location Number – code GS1 permettant d’identifier un lieu-fonction), vous est attribué. Il s’agit de l’identifiant de votre entreprise au niveau national et international. Ce code doit être communiqué à tous vos partenaires commerciaux pour leur indiquer le lieu de livraison, ou de retrait de marchandise.
Les codes GLN permettent l’identification de lieux tels qu’une entreprise ou tout espace dédié à une fonction précise, comme par exemple l'entrepôt où les produits sont emballés avant expédition.