Cap vers la dématérialisation pour la filière Vin ; un guide mode d'emploi qui met tout le monde d'accord

Standards : Catalogues électroniques / GDSN, Echanges Electroniques / EDI

  • Thursday 19 February 2015
  • Types de documents : Communiqués de presse
  • Secteurs d'activités : Vins et spiritueux
  • Enjeux : Facture dématérialisée

La filière Vin adhérente de GS1, soit 8 500 entreprises (25% du total adhérents), est particulièrement impliquée dans l’automatisation et la dématérialisation de ses processus commerciaux. GS1 accompagne et facilite cette dynamique en publiant dernièrement un « Guide de la mise en œuvre de la dématérialisation des échanges commerciaux dans la filière Vins ».

Depuis maintenant près de 10 ans, la communauté Vin a pris le parti d’avoir recours à la dématérialisation. D’après les résultats de l’étude menée par GS1 en 2014 auprès du secteur Vin, 26% des commandes clients arrivent par l’EDI (Echange de Donnée Informatisée). Du côté des exploitants, 5% des avis d’expédition sont en moyenne envoyés par l’EDI, dans le même temps 13% de ces professionnels ont confié utiliser, en partie, l’EDI pour envoyer leurs factures à leurs clients. Cet usage, de plus en plus répandu au fil des années, est encouragé par l’ensemble des acteurs du secteur, des vignerons aux organisations professionnelles (syndicats d’appellation, fédérations interprofessions) en passant par les pouvoirs publics (douanes), soucieux d’échanger efficacement des données liées à la production et à la commercialisation des vins. Ces actions s'inscrivent par ailleurs dans le cadre de la transition numérique des TPE-PME engagée conjointement par les acteurs privés et publics pour soutenir la compétitivité des filières.

Pierre-Etienne GARZARO, vigneron dans le département de la Gironde, témoigne des bénéfices immédiats de la dématérialisation. « J’ai commencé à travailler avec la grande distribution il y a environ 25 ans, confie-t-il. Ce sont eux qui nous ont sollicités pour passer à la dématérialisation. C’est tout naturellement que nous nous sommes penchés sur l’EDI. Avec ce procédé, les échanges sont sécurisés et informatisés. On évite ainsi toute sorte d’erreurs pour que la commande se déroule au mieux. »

Le recours à la dématérialisation, quels bénéfices ?

L’ensemble des acteurs de la chaîne d’approvisionnement du vin sont concernés par la dématérialisation. Ces derniers ont recours à cette option pour plusieurs raisons :
• Simplifier les échanges d’informations entre les partenaires commerciaux.
• Assurer une traçabilité des produits de bout-en-bout de la chaîne d’approvisionnement jusqu’au consommateur final.
• Raccourcir le temps de traitement des tâches administratives répétitives
• Réduire les achats de consommables (papier, encre, etc)

Une démarche concertée avec les leaders du marché

Pour aboutir à la rédaction de ce nouveau "Guide de la mise en œuvre de la dématérialisation des échanges commerciaux dans la filière Vins", de nombreux acteurs, parmi lesquels Auchan, SystèmeU, Intermarché, la Vignery, Maison Johanès Boubée, Bayer CropScience, Verallia; ainsi que la fédération des Vignerons Indépendants de France, se sont réunis dès le début de l’année 2014.
Mis en ligne en janvier 2015, il a déjà été téléchargé à plus de 500 reprises et ses ambitions sont multiples :
Présenter aux entreprises les standards GS1 de dématérialisation pour les transactions commerciales et logistiques les plus courantes (fiche-produit, commande,...)
Aider les utilisateurs à s’équiper d’une solution informatique communicante avec celles de leurs partenaires commerciaux
Guider les entreprises vers les services d’accompagnement de GS1 France et les prestations proposées par les offreurs de solutions du marché

Ce nouvel outil démontre clairement la pertinence liée à l’utilisation de la dématérialisation. D’un point de vue logistique, l’utilisation des standards GS1 équivaut à un gain de temps de l’ordre de 50% et à une baisse considérable des erreurs de stock et de préparation de commande. Autant d’atouts qui incitent les représentants de la grande distribution à opter pour ce mode opératoire. Comme le confie Philippe GAMONET, Directeur du Supermarché Casino de Montussan (33), « On a désormais une gestion informatisée de la transmission à la facturation. On gagne énormément de temps et en fiabilité de données. Tout est sécurisé ce qui nous permet de consacrer du temps à d’autres tâches. »
En optant pour la dématérialisation, les utilisateurs ont l’assurance de simplifier leurs échanges d’informations tout en assurant une traçabilité accrue des produits, et cela jusqu’au consommateur final. Ils ont également l’assurance de voir leurs coûts diminuer grâce à une baisse du coût de traitement de courrier et de ressaisie, une baisse des coûts liée à l’envoi, la vérification et à l’archivage, une automatisation de la transaction qui permet de diminuer les charges en partageant les coûts.

Vous pouvez trouver l’intégralité des témoignages évoqués plus haut dans notre vidéo

Pour télécharger ce document, cliquez ici

A propos de GS1 France :

GS1, la puissance des standards pour améliorer la façon dont nous travaillons et vivons.
Créée en 1972 par des entreprises pour des entreprises, l’organisation GS1 s’est attachée, dès l’origine et partout dans le monde, à la mise au point, à la diffusion et à la promotion d’un langage commun fondé sur des standards d’échange d’information. Eprouvés, reconnus et adaptés aux besoins de chacun des intervenants de la chaîne d’approvisionnement, GS1 France met en œuvre ses standards dans plus de 20 secteurs d’activité (distribution, commerce de détail, PGC, Santé, Parfumerie Sélective, Transport, Logistique, Défense...).
Au fil des années, d’innovation en innovation, la palette s’est enrichie : identification des produits et des partenaires, EDI, applications RFID, catalogues électroniques, marketing mobile,…
Aujourd’hui, ce sont plus de 36 000 entreprises adhérentes en France, dont 90 % de PME, qui grâce aux standards GS1 peuvent dialoguer et commercer avec 1,2 million de partenaires dans le monde. Deux raisons majeures au succès de l’organisation : l’ambition de promouvoir l’innovation et les nouvelles technologies et la volonté de définir uniquement des standards ouverts pour un marché ouvert. Une recette du succès qui doit perdurer afin de maintenir un système stable et fiable au service de tout un chacun.

Pour plus d’informations: