Face à la crise, les entreprises accélèrent l’adoption des technologies

Standards : Echanges Electroniques / EDI

  • Mardi 20 avril 2010
  • Types de documents : Communiqués de presse, Etudes
  • Enjeux : Facture dématérialisée, Fiches-produits

Booster sa compétitivité, améliorer sa productivité, réduire ses coûts de fabrication par l’usage de technologies standardisées, un simple vœu pieux ou une réelle stratégie des entreprises ?
L’étude 2009 publiée par GS1 sur l’utilisation des standards ne laisse aucun doute.  La réduction des coûts logistiques, la suppression des litiges administratifs, la fiabilisation de la relation commerciale représentent à la fois des gains économiques non négligeables pour les entreprises mais aussi un levier pour accélérer leur performance.

 

• L’utilisation de l’EDI et du web EDI par les entreprises a plus que doublé depuis 2008 (elles étaient 21% en 2008, elles sont 50 % en 2009)

  

Les entreprises fiabilisent leurs échanges d’informations et réduisent ainsi les surcoûts liés aux litiges. A titre d’exemple, chaque commande dématérialisée permet une économie de 12 euros par rapport à une commande papier !  La « commande » reste le message le plus utilisé par les industriels et les distributeurs : 1 commande sur 2 est échangée par EDI ou web EDI.

 

• L’usage des catalogues électroniques a quadruplé par rapport à 2008 (21% des entreprises envoient leurs informations produits par ce biais)

 

Ce chiffre traduit une vraie prise de conscience chez les acteurs du commerce. En effet,  le coût de la mauvaise qualité des données est de l’ordre de 240 millions d’euros par an pour une grande enseigne de la distribution française.

 

• L’usage de la facture fiscalement dématérialisée a doublé (13% des entreprises dématérialisent leurs factures en 2009 versus 7% en 2008)

  

Deux explications à cette progression, un marché qui se structure de plus en plus (des offreurs de solutions certifiés) et bien entendu des distributeurs moteurs dans le déploiement de la facture. Mais la raison majeure est surtout financière : les entreprises réalisent une économie de 65 % par rapport à l’utilisation de factures papier (moins de litiges, plus de sécurisation de l’information…).

La publication de cette étude est l’occasion pour GS1 de réitérer deux priorités majeures pour ces prochaines années : connecter les petites entreprises en les accompagnant dans la mise en œuvre des nouvelles technologies, via le programme Connect TPE (1) et étendre le fil de l’information du fournisseur jusqu’au consommateur avec le mobile commerce (2).

 

(1) Le programme CONNECT TPE  consiste à construire un modèle d’aide à la décision pour les TPE / PME afin de les guider dans l’usage de l’EDI, WEB EDI, pdf, portail, le plus approprié à leur profil.
(2) GS1 collabore et soutient de nombreuses initiatives menées en magasin pour véhiculer de l’information via le code à barres du produit et l’usage du téléphone portable par le consommateur.

 

A propos de …

GS1 France - www.gs1.fr :
Les échanges intelligents
Avec plus de 31 000 entreprises adhérentes en France et plus d'1 million dans le monde, la mission de GS1 (présent dans 108 pays) est de standardiser les technologies pour faciliter et sécuriser les échanges d'informations entre les entreprises.
L'INNOVATION, facteur de compétitivité pour les entreprises.
Présent dans plus de 20 industries et secteurs (distribution, commerce de détail, PGC, santé, Transport, Logistique, Défense...), GS1 accompagne aussi bien les grands groupes que les PME/TPE, à investir dans les nouvelles technologies : mise en œuvre du code à barres, du commerce électronique, des catalogues électroniques et des étiquettes RFID.

Pour plus d’informations: