GS1 célèbre 40 ans de collaboration industrie-commerce

Standards : Code à barres

  • Wednesday 03 April 2013
  • Types de documents : Communiqués de presse
  • Secteurs d'activités :
  • Enjeux :

L’organisation internationale GS1 fête son anniversaire, le 3 avril 2013. Cette année est l’occasion exceptionnelle de découvrir l’histoire du code à barres et d’imaginer ses usages dans les 40 prochaines années…

40 ans de code à barres

En remontant quarante années en arrière, le 3 avril 1973, les leaders de l’industrie et du commerce ont sélectionné un standard pour identifier les produits : le code à barres. Ce que Joe Woodland, inventeur du brevet avait imaginé 25 ans auparavant est désormais une réalité.

Le 26 juin 1974, le premier code à barres GS1 est scanné pour la toute première fois à Troy dans l’Ohio. Comment aurait-on pu imaginer que quarante ans plus tard plus de 8 milliards de produits sont scannés chaque jour à travers le monde ! Les solutions d’identification GS1 constituent le socle du commerce moderne. Avec plus de 2 millions d’entreprises utilisatrices dans le monde, dont 33 000 en France, GS1 est la plus grande organisation mondiale de standardisation.

Les apports du code à barres …

  • Depuis son adoption, ce code qui identifie automatiquement les produits a permis de supprimer le marquage prix sur chaque produit, d’accélérer le passage en  caisse, de fiabiliser les processus de réapprovisionnement.
  •  Etendu à la logistique, il permet d’optimiser la gestion des stocks, des inventaires, tout en garantissant la traçabilité des produits.
  • Depuis 2007, il est également devenu la clé du packaging étendu, permettant de donner l’information sur le produit grâce au smartphone.
  • Avec la montée en puissance du self check-out et du self scanning en magasin, le code à barres est pour la première fois utilisé par les consommateurs.

Il est aujourd’hui présent dans plus de vingt secteurs : les produits de grande consommation, la parfumerie sélective, le bâtiment, la santé…

Et dans 40 ans ?

Avec les avancées du monde numérique, GS1 se projette dans les 40 prochaines années pour construire un monde ou les objets seront en réseau. Non seulement ils seront connectés les uns aux autres, et aux humains. Ils produiront aussi des données sur leurs déplacements, leurs températures, leurs origines, leurs environnements. Une certaine forme d’intelligence leur sera donnée.

Le code à barres sera-t-il toujours tel que nous le connaissons, noir et blanc, fait de barres ou de petits carrés ? Ou sera-t-il lui aussi dématérialisé dans une étiquette électronique / RFID ?
Il sera plus facile à lire, le passage en caisse sera encore plus rapide et moins contraignant pour le consommateur. La traçabilité tout le long de la chaîne d’approvisionnement sera plus fiable, la gestion des dates de consommation et des retraits rappels sera plus aisée. C’est toute la visibilité des opérations de la fourche à la fourchette, du laboratoire au lit d’hôpital, qui sera plus précise. Ainsi seront facilitées une meilleure utilisation des ressources et une plus grande sécurité du consommateur.

Pour plus d’informations: