La nouvelle version de la fiche-produit GS1

Standards : Echanges Electroniques / EDI

  • Vendredi 1 avril 2011
  • Types de documents : Communiqués de presse
  • Secteurs d'activités : Distribution
  • Enjeux : Fiches-produits

En septembre 2010, plus de 669 millions de fiches-produits dématérialisées en circulation ont été recensées par GS1. Celles-ci permettent un échange standardisé des informations marketing, commerciales et logistiques sur les produits. 

En moyenne une fois tous les deux ans, les distributeurs et les industriels standardisent une nouvelle version de la fiche-produit, en accord avec les pré-requis du marché français et conformément aux standards internationaux des catalogues électroniques. La dernière version en date s’appelle MR4, elle est effective depuis octobre 2010.

 Les nouvelles caractéristiques de la fiche-produit

 

Véritable carte d’identité des produits commercialisés, la fiche-produit GS1 « MR4 » s’adapte aux besoins actuels des industriels et aux attentes des distributeurs. En incluant désormais les données promotionnelles (quantité gratuite, type de promotion,…), les caractéristiques des prêts-à-vendre et les informations sur les produits dangereux (code de l’organisme de règlementation, classe de danger pour le transport,…).
« L’évolution de la fiche-produit GS1 est le fruit d’un travail entre industriels et distributeusr, cette nouvelle version offre une plus grande précision, un meilleur échange de données ainsi qu’une visibilité pour l’ensemble de la communauté et aux offreurs de solutions. Par conséquent, nous obtenons une amélioration de l’évaluation du budget et bien sûr un gain de temps du côté des industriels et des distributeurs. », souligne Patrice Minzolini, responsable logistique de Cadbury France.

 

L’envol de la fiche-produit GS1

 
Actuellement, Auchan, Carrefour, Casino, Cora-Provera et Leclerc se conforment aux standards GS1 de la fiche-produit et échangent déjà les données contenues dans la nouvelle fiche produit avec leurs fournisseurs. Les industriels sont toujours de plus en plus nombreux à envoyer leurs fiches-produits aux distributeurs. Ils peuvent s’appuyer sur la stabilité et l’interopérabilité de cette nouvelle version de la fiche-produit, dont aucun changement n’est prévu avant au moins octobre 2012.

 

  • 4 193 échanges de fiches dématérialisées en 2010, contre 3 374 en 2009, soit + 23% d’échanges de données en France.
  • 2 169 producteurs PGC en 2010 utilisent la fiche produit GS1 France.

(Source : Service marketing GS1 France 2011)

 

Ce cercle vertueux contribuera à conduire efficacement les opérations depuis la mise sur le marché d’un produit jusqu’à sa disponibilité en rayon. GS1 France continue d’accompagner les entreprises à adopter l’usage de la fiche-produit notamment en améliorant la qualité des données*, en moyenne le coût annuel d’une mauvaise qualité des données pour le commerce de détail français est estimé à 1,75 milliard d’euros.
*Newsletter GS1 d’avril : spéciale qualité des données

 

A propos de GS1 France…
Créée en 1972 par des entreprises pour des entreprises, l’organisation GS1 s’est attachée, dès l’origine, et partout dans le monde à la mise au point, à la diffusion et à la promotion d’un langage commun fondé sur des standards d’échanges d’informations éprouvés, reconnus et adaptés aux besoins de chacun des intervenants de la chaîne d’approvisionnement. Gouverné paritairement par ses adhérents distributeurs et industriels, GS1 France collabore avec plus de 20 secteurs d’activité (distribution, commerce de détail, PGC, santé-beauté, Transport, Logistique, Défense...).
Au fil des ans, d’innovation en innovation, la palette d’activités s’est enrichie : identification des produits et des partenaires, EDI, applications RFID, catalogues électroniques, marketing mobile…
Aujourd’hui, ce sont plus de 31 000 entreprises adhérentes en France, dont 90 % de PME, qui grâce aux standards GS1 peuvent dialoguer et commercer avec 1 million de partenaires dans le monde. Deux raisons majeures au succès de l’organisation : l’ambition de promouvoir l’innovation et les nouvelles technologies  et la volonté farouche de définir uniquement des standards ouverts pour un marché ouvert.
Une recette du succès qui doit perdurer afin de maintenir un système stable et fiable au service de tout un chacun.

Pour plus d’informations: