La parfumerie sélective avance à pas de géant dans la dématérialisation de ses échanges commerciaux

Standards : Echanges Electroniques / EDI

  • Wednesday 05 September 2012
  • Types de documents : Communiqués de presse
  • Secteurs d'activités : Parfumerie sélective
  • Enjeux : Facture dématérialisée

En avril 2011, le secteur de la parfumerie sélective lançait officiellement la phase de modernisation de sa chaîne d’approvisionnement par l’usage de standards facilitant ainsi ses échanges commerciaux. Cette initiative s’est concrétisée grâce au concours des organisations GS1 France et ECR France, avec le soutien et la mobilisation des deux fédérations professionnelles du secteur, la Febea et la FFPS.

 Aujourd’hui une nouvelle étape a été franchie…

 
Fabricants et distributeurs du secteur de la parfumerie sélective se sont investis début 2011 dans la standardisation des messages EDI (échanges des données informatisées), qui sont les plus échangés dans le secteur : les messages « commande », « avis d’expédition des marchandises », « facture » et « avis de paiement ». Avec le concours de Séphora, Marionnaud, Nocibé, Douglas, Passion Beauté, Beauty Success, Galeries Lafayette, Printemps, L’Oréal Luxe, Chanel, Clarins et LVMH Fragrance Brands,… ces messages sont aujourd’hui standardisés pour le marché français comme à l’international et conformes aux attentes des acteurs du secteur.

 
Le témoignage de Pierre JOURDA, Responsable Supply Chain, Printemps, traduit cette réalisation : « Notre objectif est de déployer une plate-forme de dématérialisation de nos flux d’informations à l’échelle de l’ensemble des fournisseurs marchandises Printemps grâce au programme appelé « James ». Les bénéfices sont nombreux, ce programme permet en effet d’accélérer le traitement des factures, il génère une baisse des coûts et des délais de traitement, facilite la gestion des erreurs et des litiges de facturation… Nos fournisseurs peuvent en effet savoir à chaque instant où en est la facture, sa date de paiement, les erreurs ou problèmes éventuels. La dématérialisation s’inscrit par ailleurs dans un objectif zéro papier et constitue donc un geste pour la préservation de l’environnement. »

 Le secteur des PGC, un modèle à suivre

 
Dans l’univers des PGC, ces messages électroniques sont d’ores et déjà déployés : 84 % des commandes échangées sont dématérialisées et 44 % pour les factures. Compte tenu des volumes, les bénéfices et les gains sont particulièrement notables, notamment en termes de réduction des coûts administratifs, des coûts d’archivage ou d’automatisation.

 
Gains des messages dématérialisés pour les Produits Grande Consommation

Commande 18,5 € par message

Avis d’expédition 18,5 € par message

Facture 14 € par message

 Quel prochain challenge pour le secteur de la parfumerie ?

 
Dès septembre 2012, les acteurs de la parfumerie se pencheront sur un meilleur partage de l’information sur les produits entre les acteurs, puisque il s’agira d’échanger de l’information-produit via la fiche produit GS1. Grace à l’intégration de cette technologie les acteurs du secteur de la parfumerie sélective pourront désormais échanger de façon standardisée des informations marketing, commerciales et logistiques sur les produits, ce qui favorisera l’alignement des bases de données entre les fournisseurs et leurs partenaires et participera ainsi à la diminution des litiges.

 
Contacts Presse :

 
GS1 France : Aurélie OUDIN / 06 37 67 63 46 / aurelie.oudin@gs1fr.org
Pour la FFPS - Agence more consulting : Camille Vézirian / 01 42 85 47 27 - 06 15 55 00 65 / ffps@ozinfos.com

 
A propos de GS1 France
Créée en 1972 par des entreprises pour des entreprises, l’organisation GS1 s’est attachée, dès l’origine et partout dans le monde, à la mise au point, à la diffusion et à la promotion d’un langage commun fondé sur des standards d’échange d’information éprouvés, reconnus et adaptés aux besoins de chacun des intervenants de la chaîne d’approvisionnement. Gouverné paritairement par ses adhérents distributeurs et industriels, GS1 France collabore avec plus de 20 secteurs d’activité (distribution, commerce de détail, PGC, Santé, Transport, Logistique, Défense...). En savoir plus www.gs1.fr

 
A propos d’ECR
ECR est un organisme paritaire qui rassemble les décideurs des industriels et distributeurs du secteur des produits de grande consommation, alimentaires et non alimentaires. Sa mission consiste à définir et promouvoir les bonnes pratiques et les codes de bonne conduite dans la relation industriel-distributeur.
ECR France organise ses travaux autour de l’optimisation de deux domaines : l’offre consommateur et la chaîne d’approvisionnement jusqu’au rayon. www.ecr-france.org

 
A propos de la Fédération Française de la Parfumerie Sélective (FFPS)
La FFPS représente l’ensemble des acteurs de la distribution sélective des parfums et des produits de beauté. Elle regroupe les 2100 points de vente français de toutes les chaînes nationales de distribution (Marionnaud, Sephora, Nocibé et Douglas), les groupements et franchises (Beauty-Success, Passion Beauté), les grands magasins (Galeries Lafayette, Printemps et Bon Marché) ainsi qu’une bonne représentation des parfumeurs détaillants indépendants.
Le Directoire de la Fédération est composé de William G. Koeberlé (Marionnaud) Président de la FFPS, Olivier Badezet (Douglas) Vice-président représentant les chaînes nationales, Jean-François Morinaux (Passion Beauté) Vice-président représentant les grands magasins, les franchises et les groupements, Jasmine Petiot (Parfumerie Séduction) trésorière, Vice-présidente représentant les parfumeries indépendantes, Robert Leygues (Beauty Success) Président de la Fédération Européenne des Parfumeurs Détaillants, Philippe Charoing (Beauty Success), Jean-Luc Jarrin (Sephora Europe) et Isabelle Parize (Nocibé), membres du Directoire. La Déléguée Générale est Marie-Hélène Morin.
Toute l’actualité de la FFPS sur www.ffps.fr