Parfumerie sélective : Publication du manuel des bonnes pratiques pour la chaîne logistique

  • Sunday 25 March 2012
  • Types de documents : Communiqués de presse
  • Secteurs d'activités : Parfumerie sélective
  • Enjeux : Traçabilité/Logistique

En avril dernier le secteur de la parfumerie sélective annonçait le lancement officiel de la phase de modernisation de leurs chaînes d’approvisionnement. Avec le support d’ECR France, de GS1 France et sous l’égide des deux fédérations professionnelles du secteur, la Febea et la FFPS, les acteurs (distributeurs et industriels) du secteur se sont concertés afin d’adopter des standards facilitant leurs échanges commerciaux.

La publication d’un manuel de bonnes pratiques regroupant tous les modes de fonctionnement en se fondant notamment sur les standards internationaux GS1, conclut la 1ère étape des travaux entrepris.

  

UN GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR UNE LOGISTIQUE SANS FAILLE

 

Le tout premier chantier vient de s’achever avec la définition d’un ensemble de bonnes pratiques logistiques. Elles contribuent ainsi à harmoniser les process du secteur de la parfumerie sélective mais également d’accroître leur productivité en privilégiant les attentes du consommateur, le respect de l’environnement ainsi que la simplification de la chaîne d’approvisionnement par différents leviers :

 

  • Garantir la qualité et le bon état du packaging ;
  • Diminuer les risques de démarque, de casse, de litiges à tous les niveaux de la Supply Chain ;
  • Améliorer la sécurité de la manutention et du transport ;
  • Simplifier les processus logistiques, principalement de réception et d’identification ;
  • Optimiser le stockage et la manutention ;
  • Faciliter la réutilisation, le recyclage et la revalorisation des matériaux ;
  • Optimiser les circuits d’information et les circuits administratifs indispensables au bon traitement des commandes (mode de passage des commandes, prises de rendez vous, etc.).

 

 UN CHANTIER DE GRANDE ENVERGURE JUSQU’EN 2013

 

L’objectif des grands acteurs du secteur est d’instaurer au cours des trois prochaines années une série de chantiers ayant pour finalité d’atteindre l’excellence logistique pour la parfumerie sélective. Grâce à la création d’un comité de pilotage représentatif de la parfumerie sélective composé de L’Oréal Luxe, Séphora, Printemps, LVMH, Galeries Lafayette, Nocibé, Chanel, BPI et Marionnaud. Une feuille de route a été élaborée avec des objectifs jusqu’en 2013 :

  • Rédiger un guide de recommandations des bonnes pratiques logistiques
  • Définir les bonnes pratiques de traçabilité et de retrait/rappel conformément aux exigences du nouveau Règlement européen qui entrera en vigueur le 11 juillet 2013
  • Coordonner l’adoption de l’EDI (Echange de Données Informatisées)
  • Généraliser l’usage de la fiche-produit et des catalogues électroniques
  • Optimiser les flux non-marchands
  • Organiser le déploiement de mesures d’antivol et de sécurité grâce à la technologie RFID
  • Lutter contre les contrefaçons

 

Cette bonne connaissance des flux d’informations physiques et dématérialisées des données commerciales permettra notamment de rendre les produits disponibles plus rapidement, de garantir les délais de paiement ainsi que de diminuer les litiges…

 

 A propos d’ECR…

ECR est un organisme paritaire qui rassemble les décideurs des industriels et distributeurs du secteur des produits de grande consommation, alimentaires et non alimentaires. Sa mission consiste à définir et promouvoir les bonnes pratiques et les codes de bonne conduite dans la relation industriel-distributeur.
ECR France organise ses travaux autour de l’optimisation de deux domaines : l’offre consommateur et la chaîne d’approvisionnement jusqu’au rayon.
www.ecr-france.org

 

A propos de GS1 France…

Créée en 1972 par des entreprises pour des entreprises, l’organisation GS1 s’est attachée, dès l’origine et partout dans le monde, à la mise au point, à la diffusion et à la promotion d’un langage commun fondé sur des standards d’échange d’information éprouvés, reconnus et adaptés aux besoins de chacun des intervenants de la chaîne d’approvisionnement. Gouverné paritairement par ses adhérents distributeurs et industriels, GS1 France collabore avec plus de 20 secteurs d’activité (distribution, commerce de détail, PGC, Santé,, Transport, Logistique, Défense...).
Au fil des ans, d’innovation en innovation, la palette d’activités s’est enrichie : identification des produits et des partenaires, EDI, applications RFID, catalogues électroniques, marketing mobile,…
Aujourd’hui, ce sont 32 000 entreprises adhérentes en France, dont 90 % de PME, qui grâce aux standards GS1 peuvent dialoguer et commercer avec 1 million de partenaires dans le monde. Deux raisons majeures au succès de l’organisation : l’ambition de promouvoir l’innovation et les nouvelles technologies, et la volonté farouche de définir uniquement des standards ouverts pour un marché ouvert.
Une recette du succès qui doit perdurer afin de maintenir un système stable et fiable au service de tout un chacun.

Pour plus d’informations: