Indice de réparabilité : collaborez avec GS1 France

Depuis le 1er janvier 2021, le logo de l’indice de réparabilité est obligatoire en France sur plusieurs familles de produits (lave-linges à hublot, ordinateurs portables, téléviseurs, smartphones, tondeuses à gazon).

Scan




L’indice de réparabilité s’inscrit dans le cadre de la loi AGEC (anti-gaspillage pour une économie circulaire), promulguée le 10 février 2020. L’objectif est de mieux informer et de sensibiliser le consommateur à la réparation de son produit dès son achat et d’encourager les fabricants à améliorer l’éco-conception de leurs produits.

Comment est-il calculé ?

Sous la forme d’un logo contenant une note sur dix, il permet aux consommateurs de faire un choix éclairé au moment de l’achat et de leur donner la possibilité de choisir un modèle plus facilement réparable qu’un autre.

Cette note est calculée par le fabricant selon 5 critères :

  • le prix des pièces détachées
  • la durée de disponibilité des pièces détachées
  • la démontabilité de l’appareil
  • la disponibilité des documents techniques
  • et un critère cinq, différent selon la catégorie de produit

Chacun de ces critères représentera 20% de la note finale pour arriver à la fin à une note sur 10.

Vers un indice de durabilité

Aujourd’hui seulement 40% des appareils électriques et électroniques sont réparés en France. Afin de réduire les déchets, les pouvoirs publics ont pour ambition de passer de 40% à 60% d’appareils réparés d’ici 5 ans grâce à l’affichage de cet indice. Celui-ci sera amené à évoluer progressivement vers un indice de durabilité, obligatoire à compter du 1er janvier 2024, et à prendre en compte un plus grand nombre d’appareils (qui sont encore à définir).

L’indice de durabilité fait référence à la durée d’utilisation globale d’un produit. En pratique, il devrait concerner la période entre l’achat d’un appareil et sa fin de vie (lorsque celui-ci est détruit/ revalorisé/ recyclé). Cet indice inclut de nouveaux critères comme la fiabilité et la robustesse du produit.

GS1 France lance un appel à la collaboration

Pour aider les entreprises à mettre en place l’indice de réparabilité et notamment définir les informations qu’elles doivent échanger entre elles, GS1 France lance un appel à la collaboration entre les acteurs pour les familles de produits concernées, en mettant en place un atelier de travail (une ou deux réunions).

Vous souhaitez rejoindre cette initiative ?

Contactez Isabelle Chastel, Category Manager chez GS1 France.