La synchronisation des données : coulisses d'une commercialisation réussie

La récente publication du standard de fiche-produit pour le secteur de la parfumerie sélective s'accompagne du déploiement attendu d’une technologie aujourd'hui largement répandue dans le monde du commerce mais peu connue du grand public : la synchronisation des données.

Scan

La fiche produit, carte d'identité standard de chaque article commercialisé

La fiche produit est un message électronique international au même titre que les autres messages commerciaux le plus souvent dématérialisés : la commande, la facture,… Via une fiche produit standard, le fabricant fournit à ses clients toute l’information relative au produit : logistique, marketing, consommateur (image du produit, allergènes)...

Le standard de fiche produit se veut multisectoriel, avec un nombre de données obligatoires constant et identique dans tous les secteurs et dans tous les pays. Pour s’adapter aux différents produits, elle est composée :

  • D’un corps principal contenant les informations générales du produit
  • D’extensions qui contiennent des informations spécifiques à certains produits : propriétés chimiques (Chemical Ingredients Extension), les informations promotionnelles (Promotional Extension), les ingrédients/nutriments/allergènes (Food&Beverage Extension)

La fiche-produit standard pour le secteur de la Parfumerie Sélective comprend 68 données dont 41 obligatoires. Les données optionnelles restantes s'ajoutent si, par exemple, le produit cosmétique contient de l'alcool ou se trouve conditionné sous forme d'aérosol.

Pour échanger ces fiches-produits : des catalogues électroniques connectés en réseau

Le terme GDS signifie Gestion des Données Synchronisée (Global Data Synchronisation en anglais), il qualifie le processus qui conduit l’ensemble des acteurs de la chaîne d’approvisionnement à avoir des informations à jour et de qualité sur les produits commercialisés. La fiche produit conforme aux standards internationaux GS1 est le vecteur de l’information entre les différents acteurs de la chaîne logistique.

Les catalogues électroniques sont utilisés pour synchroniser les mises à jour réalisées par le responsable du produit avec tous les acteurs.
Le réseau GDSN (Global Data Synchronisation Network) est un réseau constitué de 30 catalogues électroniques certifiés par GS1 Monde. Ces catalogues électroniques sont interopérables les uns avec les autres, ce qui leur permet ainsi de s’échanger les fiche produit conformes aux standards. Grâce à ce réseau, le créateur d’un produit peut de façon simple synchroniser simplement ses informations produits avec l’ensemble de ses partenaires connectés, eux-aussi, au réseau GDSN.