Cliquez ici si vous ne pouvez pas lire le contenu de ce mail

GS1 France Des Codes et des News
Juillet 2013
Envoyer à un ami   |   S'abonner   |   Archives   | 


Lorsque le code à barres est apparu dans nos vies, il y a 40 ans, comment imaginions-nous le quotidien des individus au début du XXI° ?
Tout, à peu près avait été envisagé … sauf l’usage d’Internet, des téléphones portables et des réseaux sociaux… autant dire que la projection est risquée !

Mais tentons-le tout de même lors de cette journée :
Comment vivra-t-on en 2053 ? Comment sera l’urbanisme, l’économie, la politique ? Que mangerons-nous ? Comment fera-t-on ses courses ? Quelles places les technologies tiendront-elles dans notre vie de tous les jours ? Quelles relations entretiendrons-nous avec les robots ? Irons-nous vers toujours plus de mondialisation ? Y a-t'il des alternatives à une vision du monde autre que les grandes métropoles ?
A l’occasion de la 8° édition de l’Université d’été de GS1 France, venez partager les réflexions et les visions du monde de nos invités.

 

 

le dossier du mois
Université d'Eté : Une journée en 2053
     

Université d’été :
une journée en 2053


Comment vivrons-nous dans 40 ans ? Quels seront les grands défis de l’industrie et du commerce ?
Pour célébrer ce 40ème anniversaire, et celui de la création de GS1, nous avons souhaité nous projeter dans l’avenir et imaginer quel serait notre futur lors d’une journée en 2053.  Consommation, commerce, nutrition, nouvelles technologies,… une journée prospective qui réunira anthropologues, chercheurs, spécialistes du commerce... pour imaginer et tenter d’esquisser les contours de notre société. A découvrir le vendredi 30 août prochain au Collège des Bernardins à Paris.

S'inscrire

L’alimentation humaine en 2053 : quelle réponse au crash des protéines ?


Parmi tous les sujets de l’Université d’été, l’alimentation humaine figure au premier rang des préoccupations futures. En effet, produire des protéines animales coûte cher en eau, en terres agricoles, en bilan carbone. Si aujourd’hui le monde arrive à peu près à se nourrir, avec des amplitudes fortes des cours des matières premières, la projection des besoins de la population en 2053 est limpide : nous allons droit vers un crash des protéines. Quelles évolutions
anticiper ? En quoi les insectes peuvent-ils être une réponse ? Cette réponse n’est-elle pas déjà une
réalité ?  Un état des lieux que dressera Olivier Siegler, Directeur Associé de CapGemini Consulting lors de son intervention.


Pour en savoir plus

   
     

Les robots marchent vers l’autonomie !


En 2013, les robots sont pour l’essentiel des machines qui exécutent seules des gestes programmés dans un périmètre de travail circonscrit. Trois voies de progrès s’ouvrent pour les prochaines décennies. Les robots devront en premier lieu apprendre à exécuter une tâche en commun avec l’homme. Il s’agira pour eux de nous assister dans nos gestes (puissance, endurance, précision, vitesse…) tout en se reposant sur notre capacité de décision. Se posera aussi la question de leur mobilité. Demain les robots se déplaceront pour exécuter des tâches multiples. Viendra enfin le temps de l’autonomie de décision. C’est-à-dire la capacité qu’aura une machine à imaginer et à planifier seule une série d’actions pour parvenir à un résultat. Ce qui demande une capacité de perception pour comparer en temps réel le rendu avec l’idée de départ, et de jugement pour corriger si nécessaire. 
Intervention de Yvan Measson roboticien au Commissariat de l’Energie Atomique 

Pour en savoir plus

Sur notre Twitter et Facebook, apportez à votre tour votre vision du futur ?


A l’image de l’exercice auquel vont se prêter les intervenants de l’Université d’été 2013, nous souhaiterions connaître votre point de vue et votre vision du futur. Venez enrichir le dialogue, partager vos idées et apporter votre contribution à cette réflexion prospective, sur le compte Twitter Université d’été #univdtgs1 et sur sa page Facebook.  Les réponses apportées ou les enjeux soulevés seront repris pendant l’évènement le 30 août prochain et viendront nourrir le débat.


Contact

 

     
     
 
LA VIE DES SECTEURS
 
 



Améliorer la description des produits blancs pour la vente à distance
 

   

Le Comité de pilotage e-commerce et multicanal chargé  de déployer collectivement les  standards GS1 auprès des entreprises du secteur, a décidé de se focaliser sur l’amélioration du processus d’échange de fiches-produits sur les familles de produits à forte volumétrie : blanc/brun, jeux/jouets et textile. Les travaux seront conduits au sein d’un groupe de travail, constitué des fabricants des familles de produits concernés, des sites marchands dédiés à leur vente, des distributeurs ainsi que des prestataires informatiques de bases de données. Les premiers travaux ont débuté sur les jeux/jouets et se poursuivront sur les produits blancs (électroménager). Pour y participer, merci de prendre contact avec Isabelle Chastel, chargée du secteur e-commerce.

Contact

 
 

   
Produits de santé : le message d’avis d’expédition au service de la traçabilité
 

     

Le message avis d’expédition (DESADV en EANCOM®2002) pour le secteur de la santé, désormais disponible, permet, en informant le destinataire des références et des quantités livrées, d’automatiser le rapprochement avec la commande et de faciliter la réception des marchandises. Couplé à l’identification précise des produits et des unités logistiques, les hôpitaux pourront enregistrer les informations de traçabilité : numéro de lot, date de péremption et numéros de série des produits réceptionnés. Ce message va également permettre aux laboratoires de répondre à la deuxième partie de la règlementation sur les médicaments : l’envoi d’un avis d’expédition électronique. La première phase est maintenant quasiment achevée puisque l’on estime que plus de 95% des médicaments sont marqués avec un code GS1 DataMatrix intégrant leur code AMM sur 13 caractères (GTIN avec un préfixe 3400), le numéro de lot et la date de péremption.

Pour en savoir plus

 
 
Publication du Manuel : Comment s’échanger une commande EDI de Qualité en RHD
 

     

La Restauration Hors Domicile à son tour se lance dans la dématérialisation de ses échanges commerciaux. La publication de ce manuel, destiné  aux  industriels et à leurs clients grossistes de la restauration s’inscrit dans cette dynamique. Le Guide RHD accompagne donc, étape par étape, la mise en œuvre de la  dématérialisation  du processus de  commande  en EDI. Le groupe de travail "commande en RHD" constitué d’entreprises du secteur a élaboré  un  référentiel   des données indispensables à une commande et des règles de gestions partagées par tous les acteurs :
- Une définition commune d’une unité de commande,
- Des règles  de codification standards des produits et des partenaires,
- Un référentiel des données  devant figurer dans le message "commande",
- Un profil  type de commande à échanger de manière dématérialisée (EDI).


Pour en savoir plus

   


 
   
 
   
 

Le dossier du mois : Université d'été, une journée en 2053

La vie des secteurs
HOTLINE HOTLINE
01.40.95.54.10
Consulter l'agenda
de GS1 France
STANDARDS
 

EDI : Qui Fait Quoi ?

 
 

GS1 France, sous l'impulsion
de GENDI, l'organe de représentation des adhérents distributeurs et prestataires logistiques, propose un espace d'information où chaque fournisseur peut connaître quel standard GS1 est utilisé par les adhérents de GENDI.
En savoir plus

   
 

 

  Prochaines formations
 

 

 

Marquer ses produits avec un code à barres : 10.09.2013

Optimiser vos processus logistiques et de traçabilité avec les standards GS1 : 11.09.2013

Les catalogues électroniques & la fiche produit : 17.09.2013

La facture électronique : 18.09.2013

L’EDI dans le secteur du bâtiment au travers des messages commande et facture : 25.09.2013


Comprendre le langage EANCOM : 26.09.2013

 

 En savoir plus

NOMINATIONS
 


 
 

Sylvie Gautier, DRH (anciennement directeur de la supply chain) de la société BBraun, entreprise internationale de médicaments et de dispositifs médicaux rejoint le Comité de Gestion de GS1 France. Sa présence aux côtés du directeur de la Supply Chain de Pierre Fabre, Christophe Ettviller, et des hôpitaux représentés par Pascal Mariotti, Directeur de l’hôpital de St Egrève, renforcera le rôle du secteur de la santé dans la stratégie globale de GS1 France.

Nous lui souhaitons la
bienvenue !


Hervé Laureau, Vice Président Supply Chain d'Unilever France est diplômé de l'Institut Supérieur Agricole de Beauvais (maintenant LaSalle Beauvais) et de l'IGIA (Institut Gestion Industrie Agroalimentaire), Master de l'ESSEC,
Il est en charge notamment des activités logistiques,  service clients, planification et coordonne avec les équipes européennes d'Unilever les activités industrielles du groupe en France.
Après une expérience chez Danone & Amora - Maille, puis en Pologne, sa principale préoccupation est l'optimisation de la chaîne des produits de grande consommation depuis les fournisseurs de matières premières et emballages jusqu'aux linéaires des distributeurs français.
Meilleur service client, pooling, optimisation du remplissage des camions, massification, réduction des coûts, des pertes et des déchets, diminution de l'impact sur l'environnement  des activités industrielles et logistiques, mais aussi de l'utilisation des produits par le consommateur sont le quotidien de ses activités. Hervé Laureau vient lui aussi renforcer la représentation des industriels au Conseil de Gestion de GS1. 
Merci à lui.

   
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Contact  -  S'abonner  -  Se désabonner