Cliquez ici si vous ne pouvez pas lire le contenu de ce mail
GS1 France Des Codes et des News
Avril 2012
Envoyer à un ami   |   S'abonner   |   Archives   |   Welcome  
Pierre GeorgetEDITO

L'interdépendance numérique dans les échanges d'affaires
 
Le commerce électronique s'est installé petit à petit dans les entreprises. Lentement, trop lentement. Mais les processus d'affaires opérés par les industriels de l'automobile, de l'agroalimentaire, de la pharmacie et de l'aéronautique ; par les transporteurs et les prestataires logistiques ; par les banques et les assurances ; par les grossistes et les détaillants ; sont à mille lieux de ceux des années 90. Les échanges d'affaires sont massivement numériques. 95% des transactions sont conduites de façon électronique dans les diverses chaînes d'approvisionnement françaises. Cette numérisation a deux conséquences pour les entreprises : le coût du ticket d'entrée dans une relation d'affaire, qui s'est considérablement élevé, et la qualité des données, devenue un enjeu majeur.

Avec l'apparition des réseaux sociaux et des applications mobiles, la qualité des données est devenue encore plus essentielle. Dans la relation B2B, elle est un enjeu de productivité, dans la relation B2C elle est un enjeu de confiance et d'image de marque. Compte tenu de l'état aléatoire dans lequel elle est maintenue aujourd'hui, elle est plus un risque de défiance et d'atteinte à l'image. Si la qualité des données de base n'est pas assurée, alors les données transactionnelles sont fausses et les dysfonctionnements apparaissent à tous les stades de la vie de l'entreprise, de la prévision hasardeuse au litige de facturation, de l'affrètement de transport incohérent au calcul de facing aberrant (les coûts de la mauvaise qualité des données se répartissent entre des opérations manuelles inutiles - 5%-, des dysfonctionnements administratifs - 30% -et surtout des pertes des chiffres d'affaires - 65%-). Du côté du consommateur, en dépit de la forte demande de réassurance sur le produit et la marque, il ne trouvera aucune information disponible en ligne pour plus de 90% des articles commercialisés dans la grande distribution. Et s'il trouve des informations, aucune ne proviendra d'une source autorisée, elles auront toutes été mises en ligne par une tierce partie, soit un consommateur dans un réseau social, soit une startup des applications mobiles. Dans la relation B2B ou dans la relation B2C, la qualité des données est la fondation de la visibilité et le socle indispensable pour donner agilité et réactivité à l'entreprise massivement connectée .


Pierre Georget
Directeur Général de GS1 France

 

 

Actualité à la une

Conférence « L'échange de fiches-produits dans les catalogues électroniques : pourquoi ça marche ! »

En 2011, le cap des 2000 entreprises françaises utilisatrices de catalogues électroniques a été franchi, les enseignes Carrefour, Casino, Auchan, Cora-Provera et Leclerc-GALEC synchronisent leur fiches-produits avec leurs fournisseurs. L'usage du standard dans le monde de la grande conso est largement répandu et les indicateurs en faveur de la poursuite de son déploiement sont au vert ! Le 12 juin prochain, une grande journée consacrée aux catalogues électroniques et à la fiche-produit dématérialisée, sera organisée afin de revenir sur les clés du succès. Les principaux acteurs (fournisseurs précurseurs, distributeurs pionniers, prestataires de services) du marché français seront présents à l'Hôtel Pullman Paris Tour Eiffel. Au programme de cette journée : données chiffrées et témoignages d'industriels le matin, des ateliers-distributeurs l'après-midi, et une market place des offreurs de solutions.

Pour en savoir plus

 

RHD : lancement du groupe de pilotage « Commande en Restauration Hors Domicile »

L’harmonisation du processus de commande est une priorité pour le secteur de la restauration hors domicile. Les acteurs  de la filière, industriels, grossistes et restaurateurs souhaitent ainsi améliorer la communication des données relatives à la commande et définir conjointement des règles de gestion commerciales.
Le groupe de pilotage « Commande en restauration hors domicile », animé par GS1 France sera composé d’experts métiers  et aura un double objectif :

  • Définir les bonnes pratiques afin de permettre l’intégration automatique des commandes.
  • Réaliser un manuel de bonnes pratiques pour la commande en RHD.

Vous êtes en charge des problématiques de commande au sein de votre entreprise ? Vous souhaitez participer aux développements opérationnels afin qu’ils répondent aux besoins de votre entreprise et du secteur…  nous vous invitons à participer à ce groupe :
Le jeudi 03 mai 2012  de 14H à 16H dans les locaux de GS1 France à Issy-les-Moulineaux.
Accès également possible en web conférence.
Si vous souhaitez  participer à cette réunion, contactez fatou.coulibaly@gs1fr.org.

 

La vie des secteurs

 

Filière vin : participez au groupe de pilotage "Intrants Vitivinicoles"

GS1 France constitue actuellement un groupe de travail concernant l’amont de la filière Vin. L’objectif de cette instance est de rappeler dans un guide de mise en œuvre des standards,  les recommandations GS1 pour l’identification et le marquage des produits de l’amont, destinés à la filière. Parmi les entreprises adhérentes concernées :

  • les fabricants d’intrants : produits phytosanitaires, œnologiques et d’hygiène et matières sèches.
  • les producteurs et négociants de vin
  • Les transporteurs et prestataires logistiques spécialisés dans le secteur vitivinicole

Pour en savoir plus

 

Parfumerie sélective : les messages électroniques standards sont disponibles !

Les fabricants et distributeurs du secteur de la parfumerie sélective continuent à déployer leur feuille de route « standards GS1 ». Notons l'extrême dynamisme du secteur, puisqu'en 1 an, les messages EDI les plus échangés ont été standardisés : messages « commande », « avis d'expédition des marchandises », « facture » et « avis de paiement ». Et ce, grâce au concours des fédérations, la FFPS et la Febea et des grandes marques : Séphora, Marionnaud, Nocibé, Douglas, Passion Beauté, Beauty Success, Galeries Lafayette, Printemps, L'Oréal Luxe, Chanel, Clarins et LVMH Fragrance Brands. La liste des standards est disponible sur le site de GS1 France : accédez-y en cliquant ici.

Pour tout renseignement : alexandre.rieucau@gs1fr.org ou emilie.sion@gs1fr.org

  

Bâtiment : le secteur mène une campagne de déploiement EDI

Industriels et négociants du Bâtiment ont choisi de mener une démarche conjointe pour proposer à leurs partenaires commerciaux d'échanger en EDI, les messages Commande et Facture dans le format GS1 Négocedi Bâtiment. La campagne GS1 d'information sur l'EDI débutera en mai par l'envoi d'un courrier à près d’un millier de contacts. Ce courrier, signé par les acteurs majeurs du Bâtiment, sera accompagné d'une brochure d'information, chiffrant les économies générées par les échanges en EDI. Les entreprises du bâtiment seront ensuite conviées à participer, à partir du 5 juin, et selon leur secteur d'activité, à des conférences téléphoniques d'information et d'échange dans lesquelles interviendront notamment GS1 France ainsi que les industriels et négociants du même secteur.

Cette démarche conjointe a pour objectif d’aider les entreprises à entrer en EDI, et à l’ensemble du secteur du bâtiment à d’atteindre la masse critique pour garantir à chacun l’optimisation des coûts et le meilleur retour sur investissement.

Industriels et négociants du bâtiment, vous pouvez vous inscrire pour participer ou assister à ces conférences téléphoniques en cliquant sur les dates ci-dessous.

Pour plus d'informations et s'inscrire à une conférence téléphonique : martine.olivier@gs1fr.org
 
 

Le Databar pour une meilleure sécurité alimentaire

Vérifier la date de péremption d’un produit est une information clé que les consommateurs ont parfois tendance à négliger… Les magasins Colruyt en Belgique déploient le code GS1 Databar sur leurs produits et profitent ainsi de tous les bénéfices générés par ce code, notamment la date de conservation du produit, qui  permet aux distributeurs de gérer plus rapidement et efficacement la vente d’un produit. Pour les fabricants, elle représente un outil de contrôle fiable et enfin pour le consommateur, il peut être averti automatiquement à la caisse,  lorsqu'un produit est périmé.

Rappelons qu’à l'échelle globale, annuellement 334 millions € d'aliments frais sont « gaspillés », soit 25% de la production annuelle totale.

Pour en savoir plus

 

La question du mois

Je livre des articles à poids variable et à poids fixe destinés à être conditionnés en unités consommateur en magasin (produits à détailler) de la GMS. Mon client me demande de lui fournir des codes à poids variable avec le prix qu’il va utiliser pour la codification des articles conditionnés en magasin. Quelle est la règle définie par GS1 ?

Lire la réponse

 

Au fil de l’innovation

 

Nouvelles gouvernances à la tête d'EPC Global

Le 7 mars 2012, Sanjay Sarma, professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT) et Mike Rose, Vice-président des systèmes de santé chez Johnson & Johnson ont été élus respectivement Président et Vice-président du Conseil d'Administration d'EPC Global, l'organisation qui au sein de GS1 pilote le développement des standards RFID EPC. Sanjay Sarma est l'un des deux pères fondateurs du standard GS1 EPC, avec Kevin Asthon. Le standard RFID EPC GEN2 est aujourd'hui le plus utilisé dans le monde avec 1,5 milliards d'étiquettes en 2011. Sanjay et Mike auront à conduire les travaux pour finaliser la nouvelle version du standard incluant de la mémoire additionnelle et du chiffrement.

En savoir plus

 
 

GS1 France qualifie un nouvel outil Web-EDI pour la traçabilité

L'outil ALLEGRO-EFI version 3.0 développé par la société Seres a obtenu la Qualification GS1 France Cahier des Charges de l'Excellence Logistique. Cette qualification atteste de la capacité des outils à recevoir des commandes EDI, à répondre à ces commandes en décrivant les expéditions créées avec le détail des numéros de lot et des dates limites de consommation, mais également à imprimer les étiquettes logistiques standard et à envoyer le message avis d'expédition EDI correspondant. La solution proposée par Seres est la quatrième solution à obtenir cette qualification autrefois dénommée Qualification Web-EDI Traçabilité.

Pour accéder à la fiche détaillée de ces différentes solutions, cliquez-ici

 

Etude sur les bénéfices des standards GS1


La dernière étude menée par IBM et le Consumer Goods Forum met en exergue les bénéfices des standards pour chacun des acteurs de la chaîne logistique. Leurs usages tout au long de la supply chain, permettent chez l'industriel de fiabiliser les processus de facturation de 3,5%, de réduire les coûts de distribution de 42 % et de diminuer de 21 % les délais de livraison par les entrepôts.

En savoir plus
 
 

SAP et ORACLE intègrent les standards GS1 dans leur offre

SAP vient de publier un panorama de ses solutions Supply Chain intégrant les standards GS1. Il y décrit les avantages et bénéfices liés à l’utilisation des standards tout au long de la chaîne d’approvisionnement : meilleure qualité et synchronisation des données, protection contre la contrefaçon, accroissement de la traçabilité, gestion des commandes directement dans l’ERP SAP…

> Pour plus d’informations 

De son côté ORACLE annonce l’amélioration de ses produits PeopleSoft Financials et Supply Chain Management afin qu’ils intègrent les standards GS1 : intégration du GLN pour le secteur santé et amélioration des transactions mobiles afin d’intégrer le GTIN d’un produit.

> Pour plus d’informations
 

Conférences

 

Edition 2012 du Cercle Premier Commerce & Distribution

L'e-commerce séduit toujours plus, avec une croissance de 22% en 2011. Parallèlement, le mobile-commerce ne cesse de progresser. Aujourd'hui 12% des acheteurs en ligne, ont déjà fait un achat depuis leur mobile. D'autres usages deviennent récurrents, comparateur de prix, avis des internautes. Pour répondre à cette tendance de fond, les points de vente et les vendeurs deviennent de plus en plus connectés (tablettes, wifi,...) et accompagnent le client au travers de nouvelles expériences consommateurs. Pour mieux comprendre les nouveaux enjeux autour du « parcours client digital » participez à la prochaine édition du Cercle Commerce & Distribution, organisée le 31 mai prochain par Orange Business Services à l'Orange Labs d'Issy les Moulineaux. Assistez aux témoignages de nombreuses entreprises "Carrefour, Casino, Club Med, Leroy Merlin" et GS1 France.

Pour en savoir plus

 
 

Nutrition et environnement : quelle place pour une application smartphone renseignée par les marques ?

Construire entre les marques et le consommateur une relation de confiance est un élément clé de réassurance du consommateur et aide au renforcement de l'image de la marque. Dans un esprit de concertation avec les marques, GS1 France a développé l'application mobile Proxi-Produit afin d'informer, rassurer et sensibiliser les consommateurs sur les données nutritionnelles et environnementales des produits qui gravitent dans leur quotidien. Pour vous préparer au mieux à ces nouveaux enjeux et découvrir les résultats de l'étude consommateurs réalisée par GS1 France, participez à l'un des ateliers Proxi-Produit de votre choix organisés d'avril à début juin.

Pour en savoir plus

 
 
Actualité à la une
La vie des secteurs
Le saviez-vous ?
Au fil de l’innovation
Conférences
HOTLINE HOTLINE
01.40.95.54.10
Consulter l'agenda
de GS1 France
STANDARDS
 

EDI  Qui Fait Quoi ?

  GS1 France, sous l'impulsion de GENDI, l'organe de représentation des adhérents distributeurs et prestataires logistiques, propose un espace d'information où chaque fournisseur peut connaître quel standard GS1 est utilisé par les adhérents de GENDI.
En savoir plus
   

Prochaines formations
 

Marquer ses produits avec un code à barres :
05.06.2012


Optimiser vos processus logistiques et de traçabilité avec les standards GS1 :
06.06.2012

Réussir la mise en place d'un système d'identification
automatique :
07.06.2012

Les catalogues électroniques & la fiche produit :
12.06.2012

La dématérialisation de la facture : 13.06.2012

Comment répondre aux exigences de traçabilité et de sécurité dans le secteur de la santé :
20.06.2012

Comprendre le langage EANCOM : 21.06.2012

 

En savoir plus

 

 
Contact  -  S'abonner  -  Se désabonner