Cliquez ici si vous ne pouvez pas lire le contenu de ce mail
GS1 France Des Codes et des News
Mai 2011
Envoyer à un ami   |   S'abonner   |   Archives   |   Welcome

EDITO

Le 12 avril dernier, nous avons présenté au secteur et à la presse la feuille de route des actions de standardisation et les bonnes pratiques pour le secteur de la Parfumerie Sélective. Ce projet transverse a vocation à accueillir toutes les entreprises désireuses de s’investir dans ces actions et définir

les nouvelles exigences du secteur en matière d’échanges de produits et d’informations. Rappelons les enjeux d’un tel chantier : qualité des produits et des informations pour le consommateur, traçabilité optimale des produits cosmétiques, fiabilité des échanges électroniques, rapidité des process, lutte contre les contrefaçons, …pour des défis financiers, logistiques et de développement durable permanents.
Deux projets sont déjà en chantier : la standardisation des messages EDI (avis de réception, commande, facture, avis de paiement) du secteur et le cahier des charges des flux marchands, bientôt finalisé. Les prochaines étapes porteront sur les standards de traçabilité au service des nouvelles exigences règlementaires européennes, et la dématérialisation des fiches-produits. Grâce à ces concertations et en relation constante avec les fédérations professionnelles du secteur, nous visons ainsi l’excellence logistique de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement.

 

Gaëlle LAIGO, Directeur Supply Chain, L’Oréal Produits de Luxe
Jean-Luc JARRIN, Directeur Supply Chain, Séphora
Co-Chairs du Comité de Pilotage Parfumerie Sélective

le dossier du mois
La parfumerie sélective

 
     

Produits cosmétiques : Une nouvelle loi, de nouvelles exigences


Le 11 juillet 2013, tous les produits cosmétiques seront soumis aux dispositions du Règlement Européen 1223/2009 sur le territoire de l’Union Européenne. La nouveauté de ce texte, qui va directement s’appliquer dans les 27 Etats Membres, est de proposer une définition précise de la « personne responsable » du produit fabriqué et commercialisé. Cette personne, physique ou morale, se voit conférer de nombreuses responsabilités, notamment en termes d’informations sur le produit à transmettre à la Commission avant sa mise sur le marché (article 13) et en matière d’information aux consommateurs (article 19). Les standards GS1 sont à même de répondre à ces obligations d’information et de traçabilité, notamment à l’aune de leurs succès dans les secteurs de la santé et des produits alimentaires. Un groupe de travail sera prochainement constitué afin de définir une « boîte à outils » permettant à toutes les entreprises concernées par ce Règlement de répondre à ces nouvelles exigences grâce aux standards GS1.

Contact

Le dossier d’Information des Produits, future carte d’identité des produits cosmétiques 


Tous les produits cosmétiques mis sur le marché après le 13 juillet 2013 devront s’accompagner d’un dossier d’information. Ce dossier pourra être dématérialisé lors de sa transmission aux autorités nationales compétente (article 11.3). Il démontrera la conformité et la sécurité du produit (et contiendra notamment un rapport de sécurité), et servira de référence aux contrôles opérés par les Etats membres sur les produits disponibles sur le marché. En France, c’est l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) qui collectera ces dossiers d’information et les partagera avec les autorités compétentes des autres pays de l’Union. Ce dossier d’information contiendra également une description complète du produit, pour laquelle la standardisation d’une fiche-produit s’avèrera indispensable. C’est pourquoi GS1 France partagera prochainement son expertise de synchronisation des données-produits avec les entreprises intéressées afin de répondre au mieux aux attentes du secteur.

Contact

    

Les produits cosmétiques se parfument à l’EDI


Le secteur de la parfumerie sélective prévoit d’optimiser ses échanges commerciaux en adoptant de façon concertée des standards GS1 pour l’EDI. Les grandes marques, SEPHORA, CHANEL, L’OREAL, LVMH, CLARINS, NOCIBE, PRINTEMPS, GALERIES LAFAYETTE, MARIONNAUD, ... participent activement au groupe de standardisation « Parfumerie Sélective et EDI ». Ses missions : standardiser les messages ORDERS, DESADV, INVOIC et REMADV afin de les conformer aux besoins et spécificités du secteur. Ce groupe est ouvert à toutes les entreprises désireuses de prendre part aux travaux de standardisation.
        


 Contact

La révolution numérique de la Parfumerie Sélective est en marche… avec GS1 France !

Le 12 avril dernier, les acteurs du secteur de la parfumerie sélective se sont réunis au Plaza Athénée (Paris) pour donner le coup d’envoi d’un cycle de travaux de standardisation à destination de l’ensemble des processus d’échanges du secteur. Devant 90 participants issus de 70 entreprises, Gaëlle LAIGO - Directeur Supply Chain France de L’Oréal Produits de Luxe et Jean-Luc JARRIN - Directeur Supply Chain de Séphora, ont invité toutes les entreprises intéressées à rejoindre ces concertations. L’ambition des travaux est à la mesure de l’exigence du secteur : une traçabilité optimale des produits cosmétiques, l’excellence logistique, la fiabilité des échanges électroniques, l’identification des produits par radio-fréquence (RFID) et la lutte contre les contrefaçons, … seront à l’ordre du jour des groupes de standardisation menés les deux prochaines années au sein de GS1 France.

En savoir plus

     
     

La question du mois

Je fabrique des rouges à lèvres identiques à des marques commerciales différentes. Dois-je garder le même GTIN ?

Lire la réponse

 
AU FIL DE L'INNOVATION
 
 
Des règles de contrôles automatiques pour améliorer la qualité de vos données
 

Mots clés : Synchronisation des données, Qualité, Concertation, Cohérence.
Parallèlement à la démarche d’amélioration continue de la qualité des données présentée dans notre dernière newsletter, les entreprises membres de GS1 France ont défini une liste de contrôles automatiques à mettre en place dans les catalogues électroniques pour garantir la cohérence des données dans les fiches-produits qui y sont enregistrées.


Contact

 
Avec les catalogues électroniques, dématérialisez aussi vos fiches-produits avec les enseignes hors France
 

    

 

Depuis 3 ans maintenant, les catalogues électroniques qualifiés par GS1 France sont opérationnels et permettent l’échange en temps réel des informations produits avec les enseignes Auchan, Carrefour, Casino, Cora et E. Leclerc.
Ces catalogues intégrant les standards GS1,  permettent également l’échange avec les enseignes hors France. A ce jour, des industriels français les utilisent pour échanger avec leurs clients en Espagne (Al Campo, Carrefour Espagne), en Suisse (Coop Suisse, Manor), aux Pays-Bas (Albert Heijn) et des tests sont en cours avec des distributeurs Allemands, Belges, Italiens, …
Si vous aussi, vous souhaitez dématérialiser les fiches-produits avec vos clients étrangers ou avez été sollicités par ces derniers, contactez GS1 France ou les catalogues qualifiés (cliquer ici pour accéder à la liste des catalogues).

Contact

 
 
   
LA VIE DES SECTEURS
 
 
 

Santé : retenez le 22 septembre 2011 dans vos agendas
 

   

GS1 France organise le 22 Septembre 2011 une réunion spécifique au secteur de la santé à l’institut Pasteur.
Cette journée sera organisée selon trois axes :

1. Une première partie orientée sur la codification et le marquage des médicaments et des dispositifs médicaux

  • Résultats d’audits dans une officine pour les médicaments, dans des hôpitaux pour les dispositifs médicaux
  • Quelles évolutions sont attendues des instances internationales et européennes aussi bien en matière de codification et de marquage que de gestion des données (règlementaires, financières, etc.).

2. Une seconde partie orientée sur la structuration d’un système d’information industriel / prestataires logistiques / hôpitaux pour répondre aux exigences règlementaires, logistiques et sanitaires

  • Quelles sont les données règlementaires dans les prochaines années
  • Comment les associer avec les données locales.
3. Quelques exemples d’applications des standards en France dans les différents circuits de distribution des produits de santé.Un programme détaillé sera prochainement disponible sur le site de GS1 France et sur le blog santé.
 
 
 Le groupe de standardisation Transport et Logistique vous invite à participer à ses travaux
   

   

Lancé en janvier 2011, ce groupe a pour objectif de vérifier la cohérence de l’offre de standards GS1 avec les besoins du secteur. Les travaux en cours portent sur :

  • La simplification du message EDI ‘Statut de livraison/Remontée d’événements’ ;
  • L’adaptation du message EDI ‘facture’ aux besoins du secteur ;
  • La création d’un message EDI ‘plan de transport’;
  • L’adaptation des étiquettes codes à barres aux besoins du secteur.


En savoir plus

 
   
 
Actualité à la une

Le dossier du mois :
La parfumerie sélective

Le saviez-vous ?
Au fil de l'innovation
La vie des secteurs 
HOTLINE HOTLINE
01.40.95.54.10
Consulter l'agenda
de GS1 France
STANDARDS
 

EDI : Qui Fait Quoi ?

 
  GS1 France, sous l'impulsion de GENDI, l'organe de représentation des adhérents distributeurs et prestataires logistiques, propose un espace d'information où chaque fournisseur peut connaître quel standard GS1 est utilisé par les adhérents de GENDI.
En savoir plus
   
 

 

  Prochaines formations
 

 

   
 

Marquer ses produits avec un code à barres :
07.06.2011

Mettre en œuvre l’excellence logistique avec les standards GS1 :
08.06.2011

Les catalogues électroniques & la fiche produit :
16.06.2011

La dématérialisation de la facture : 21.06.2011

Comprendre le standard EANCOM :
30.06.2011

 

 En savoir plus

 
 

 

 

Dernière dépêche

 

 

Mai 2011 : ouverture du blog santé de GS1 France

   
 

Retrouvez l’actualité des standards GS1 dans le secteur des produits de santé en cliquant ici
Vous avez une information à partager ? n’hésitez pas à la transmettre à Valérie Marchand

 

 

 

 

 

 
Contact  -  S'abonner  -  Se désabonner